Sylvain des Rochettes

Mon expertise au service des territoires

Un choix de civilisation pour le futur


Réflexion sur les enjeux politiques à relever pour construire un avenir durable pour le pays.

Si les politiques actuelles continuent, nous risquons de nous retrouver dans un monde de surveillance généralisée où des robots enrichissent les riches et où les plus pauvres extrêmement nombreux n'ont à la fois plus de travail et plus aucun revenu ni moyen de subsistance. 


Un choix de civilisation fondamental doit être opéré et mis en place par les politiques adéquates. Nous devons nous rendre comte que la seule solution e la matière est de reconnait à chaque être humain un droit inaliénable à la subsidence et à un revenu décent. C'est  non seulement juste sur le plan humain et supportable par le système productif dans son ensemble, mais c'est aussi, pour ceux que seuls les chiffres intéressent, un moyen de mettre sur le marché des liquidités à un endroit où elles seront directement consommées et où elles permettront de soutenir la croissance économique.


Sur un pays de 70 millions d'habitants de de 2000 milliards de PIB, 350 milliards € suffiraient à verser un revenu d'environ 500€ par moi par personne (enfants compris) c'est tout à fait supportable d'autant plus qu'il n'est pas nécessaire de débourser cette somme pour tout le monde. Il est nécessaire de la débourser pour les gens qui n'ont pas de revenus. Pour les autres cette somme est versée, et de l'autre coté on change le barème de l’impôt sur le revenu pour compenser cette dépense de sorte, quelqu'un au revenu modeste touchera un peu plus grâce à ce revenu, quelqu’un de moyennement aisé ne verra pas la différence.  et quelqu'un de très aisé verra son revenu restant diminuer. 


Pour compléter le financement de cette mesure une taxe non pas sur les robots mais sur les dividende permettra de considérer que quand le pays fait des profits une partie est repartagée à sa population dans son ensemble. Cela est donc largement possible de le financer. Le fait de verser ce revenu à tout le monde (quitte à récupérer autant ou plus par l’impôt pour les plus aisés) permet de sortir de l'idéologie destructrice de l'assistanat chère  à la droite puisque ce revenu sera perçu par tout le monde, même les plus riches. 


Enfin ce revenu remplacerait les minimas sociaux et réglerait à peu prés tous les problèmes de grande précarité, comme les besoins des étudiants (plus besoin de travailler en parallèle , voir plus de prostitution dans certains cas ) , les familles monoparentales, les personnes n'ayant pas de droits à la retraite car ayant gardé les enfants pendant leur vie active (femmes seules en majorité) les petites retraites les jeunes actifs pendant la création de leur start-up...


Verser ce revenu (aux jeunes en particulier) n'est pas de l'assistant, c'est un investissement sur l'avenir. 

(Petite référence à rapport Siruge qui traite déjà en partie la question)


Soit nous construisons cet avenir qui libérera les énergie créatives, le rapport au travail (les salariés devront être respectés), et donnera une autre digité à l'humanité, soit, si nous restons enfermés par les dogmes néolibéraux prônés par le Président Macron, qui n'ont même pas inefficacité financière pour les investisseurs, la seule chose qu'il peut arriver c'est une nouvelle crise de 1929, tachons de ne pas en arriver là.

Partager : Publié le 30/10/2017